lundi 23 septembre 2013

Eté, étégami ...

Eh! oui, c'est encore l'été à Nice et je suis entourée des petits bonheurs un peu partout.  Voici quelques uns, dans un coin de ma cuisine (un sacré bazar que même mon Lapin n'a pas le droit d'y toucher!).


Pour la rentrée j'aimerais parler à propos d'etegami adaptée avec ce qu'on peut trouver en France et qui est plus/moins traditionnel.  Petit rappel sur le matériel et la méthode traditionnelle (cliquer sur l'image pour mieux lire).


En souvenir de Beaurepaire, de la Lozère et du bel été .....


 J'avoue que les etegamis sont dessinés avec un feutre permanent très rapidement (considéré comme non traditionnel), pour l'unique raison de pouvoir croquer les cerises après avoir croqué sur la carte; mais ils sont faits sur des papiers washi et avec modèle, et envoyés à mes proches en Indonésie, qui ne connaissent pas ce fruit (considéré comme traditionnel).  
 
La même chose pour les lavandes ;  les abeilles sont dessinées de mémoire/imagination, donc considéré comme non traditionnelle.
 

Les glaces sont dessinées à la façon traditionnelle (un pinceau tenu à l'extrémité), avec photo comme modèle (non traditionnel) et mes doigts sont dessiné comme modèle (traditionnel) mais dessiné rapidement (non traditionnel). 
 


 
Bon, c'est trop compliqué tout ça.  Personnellement, je préfère pratiquer l'etegami, selon une méthode +/- traditionnelle.  Certains objets comme les cerises, les lavandes et autres objets fins sont parfois plus acceptable d'étre dessinnés avec un calame (cela crée des petits points comme vous voyez sur les doigts et la cerise ci-dessus). 
 
Si vous êtez débutant en etegami, commencez par dessiner des objets simples autour de vous, dans votre cuisine, votre maison et votre jardin, à la façon +/- traditionnel S.V.P.  Si vous n'êtes plus débutant, continuez à le pratiquer +/- traditionnelement, sinon on s'éloigne trop de l'esprit d'etegami.  Et soyez vous-même!
 
 
Pendant mes expériences de mini atelier à Clermont-Ferrand et à Beaurepaire, j'ai souvent entendu les mots "je n'ai pas de temps" ou "je suis obligé" ....  On ne fait pas d'etegami quand on est pressé, ni par obligation!  On fait l'etegami parce qu'on a envie d'essayer, pour faire plaisir à un ami et bien sûr pour le plaisir en soi.  Une fois encore, l'etegami doit être fait en pensant à la personne qui va le recevoir et il faut que ça vienne du coeur, "du coeur au bras ... à la main ... au pinceau ... au papier (sagesse chinoise)."
 
Vive l'etegami!
 

9 commentaires:

Eulita a dit…

merci pour ce petit cours d'etegami. j'adore le dernier avec les barbapapa.

cathygrenoble a dit…

Oh merci pour ce précieux cours ! Il explique bien et donne envie d'avancer ! Que de couleurs, que de poésie, c'est un ravissement pour les yeux et le coeur ! Cathy

Bonnie-Britt Gersjes a dit…

Je suis fan, je crois que je vais tenter le coup ...

Laure a dit…

Super "ça me parle" comme on dit
OUI je dis Oui
j'ai souvent besoin de penser à quelqu'un pour créer, comme un don, un message personnel, en tout cas une intention, une connection

corinne60 a dit…

MERCI++++........pour ce voyage dans l'étégami si joliment présenté.......
euh,c'est quoi un "calame"?????

Petit Nuage a dit…

Bonne question Corinne! Je dois préciser que c'est un calame de bambou, taillé en biseau.

Merci de votre commentaire et Bizzz de Nice!

Miss_Yves a dit…

Beaucoup de conseils précieux!
Entre le 23 septembre et aujourd'hui 7 octobre, l'été s'est éloigné...même à Nice, me semble-t-il!

corinne60 a dit…

merci de m'instruire......ce soir je me coucherais moins bête que ce matin.................. :)

Anonyme a dit…

rien pour cette fin d'annee ? on reste sur notre faim-fin!!
vero bis